2002 CHERI SAMBA : MATONGE-IXELLES. LA PORTE DE NAMUR ! LA PORTE DE L’AMOUR ?

La fameuse toile géante, reproduction du tableau de Chéri Samba « Matonge-Ixelles. Porte de Namur ! Porte de l’Amour ? » accrochée en 2002 à l’entrée de ce quartier emblématique à Bruxelles, est un projet ambitieux qui a vu le jour grâce à la ténacité de CEC, encouragée par d’autres partenaires, et représente la première installation d’art contemporain d’Afrique dans l’espace public bruxellois. La toile reste une visite incontournable aujourd’hui pour certains !  

La fresque de Matonge

La fresque « Matonge-Ixelles. Porte de Namur ! Porte de l’Amour ? » est un projet initié par Guy Forsbach et mis en œuvre par CEC avec d’autres partenaires dans le cadre d’une action d’animation et de dialogue interculturel au sein du quartier ixellois – Matonge - situé à la Porte de Namur. Un espace bruxellois connu pour son métissage, où se rencontrent de nombreuses nationalités, d’Afrique noire mais aussi d’Asie ou d’Amérique du Sud. 

Dans le cadre d’une politique de revalorisation de Matonge mené par la commune d’Ixelles en collaboration avec le monde associatif, les commerçants, les habitants du quartier, CEC et les productions du Totem ont décidé d’inviter Chéri Samba, peintre congolais de renommée internationale, pour la réalisation d’une toile sur le quartier.  Issu du mouvement des artistes « peintres de style populaire », illustrateurs de la vie sociale des grandes villes de la République Démocratique du Congo, Chéri Samba s’est d’abord imprégné de l’ambiance du Matonge bruxellois avant de se lancer dans la phase de conception de l’œuvre lors de sa résidence en 2001. 

La toile n’était que la première étape de ce projet, puisqu’elle a été reproduite sur une bâche de 12 sur 15 mètres, accrochée sur une façade aveugle du carrefour stratégique de la Porte de Namur et de la Chaussée de Wavre. Inaugurée le 9 juin 2002, en présence des autorités communales, des partenaires du projet, des habitants du quartier, et de la presse, cet agrandissement de l’œuvre de Chéri Samba a, durant plus de quatre années, fait partie intégrante du quotidien de Matonge. Attirant par la vivacité de ses couleurs, le réalisme de ses personnages, sa qualité graphique, son humour et la réflexion amenée par ses textes, Chéri Samba a donné à voir sa vision originale de la cohabitation multiculturelle dans le quartier. 

Devenu un des symboles de Matonge, voire plus largement bruxellois, l’histoire de la toile a continué son chemin. Malgré le retrait de son emplacement initial en décembre 2006, pour cause de réaffectation du bâtiment, la fresque a été à nouveau exposée au Musée de Louvain-La-Neuve, dans le cadre de Yambi en 2007.  

Dès 2008 et grâce à la Commune d'Ixelles, il a été décidé de redonner à cette œuvre un emplacement digne de ce nom et celle-ci a retrouvé sa place à Ixelles … trois façades plus loin !

La toile originale, actuellement propriété de CEC, a fait l’objet de prêts réguliers et a rencontré un attrait toujours continu sous la forme de posters et de cartes postales. Depuis sa réouverture en 2019, c’est l‘Africa Museum (MRAC) qui expose le tableau original, prêté par CEC, dans la nouvelle salle Afropea consacrée à l’histoire de la présence congolaise en Belgique.

Le rêve serait actuellement de pouvoir assurer la permanence de la toile géante dans l’espace public bruxellois ou encore d’en installer une version à Kinshasa et d’établir ainsi un pont symbolique entre les deux Matonge....

Les objectifs

La diversité des intervenants et l’ampleur du projet ont d’abord permis de rassembler des personnes d’origines diverses autour d’un même projet, contribuant à redonner une image positive du quartier Matonge.

Pour CEC, la fresque s’inscrit autant comme un outil de diffusion de la lutte contre les stéréotypes liés à l’Afrique que comme une œuvre de promotion de l’art contemporain auprès du grand public.  Il faut souligner que ce fut la première occasion pour un artiste africain d’inscrire durablement son œuvre dans l’espace public bruxellois. 

Durant toute la réalisation du projet, plusieurs activités se sont succédées afin de toucher un public varié (habitants, commerçants, journalistes, enseignants, touristes, etc) et élargir l’action, impliquant la participation des occupants du quartier. Une première rencontre avait été organisée dans le café-resto Inzia à Matonge afin de sensibiliser et d’expliquer à tous le contenu du projet.

Une table ronde sur le thème « A quoi peut servir l’art mural ? » a ensuite eu lieu le 6 février 2002, à l’Horloge du Sud, avec divers intervenants du monde artistique, associatif et politique, (Laurent Courtens, historien de l’art ; Michel Van Roye, député au Parlement bruxellois ; David Vandegeerde, responsable de l’asbl Art mural ; Jean-Pierre Jacquemin, journaliste culturel et animateur de la rencontre).   

L’exposition « AAPPO : Union fait la force » s’est tenue du 7 au 30 juin 2002 à la Galerie Marc Dengis, à Ixelles. Initiée en collaboration avec CEC et les Productions Totem, son objectif était de susciter des retombées de l’événement Matonge, la fresque, pour d’autres Artistes Peintres de Style Populaire du groupe AAPO – Ecole du Congo : Bodo, Chéri Benga, Chéri-Chérin, Ange Kumbi, Hergé Makuzayi, Shula, Sim Simaro, Syms et Vuza Ntoko. Quelques œuvres anciennes furent également présentées en hommage aux artistes disparus Cheïk-Ledy, Moke et Pap’Emma. Une vitrine de la peinture populaire congolaise, véritable relais de l’histoire d’un peuple, de ses croyances, de ses mythes, de son l’actualité et de la société d’aujourd’hui. Un catalogue illustré a été publié à cette occasion.

Partenaires du projet : Productions du Totem, le Conseil des Communautés Africaines en Europe-Flandres (RVDAGE), Africalia, Commune d’Ixelles, Magasins HEMA, Nur Media, RVDAGE vzw, l’asbl Revitaliser le quartier commerçant de la Porte de Namur et Coopération Education Culture. Avec le soutien de la Coopération belge au Développement.

 

 

... 16 janvier 2020
Evènement
VERNISSAGE EXPOSITION REVOLUTION RAP, UNE HISTOIRE AFRICAINE ?

16/1/2020 à 18h – Vernissage/Rencontre : Révolution Rap, une histoire africaine ? – KVS, quai aux Pierres de Taille, 7 à 1000 Bruxelles

Dans le cadre du Festival Congolisation, CEC et ses partenaires vous attendent le 16 janvier à 18h au...

Plus
... 14 janvier 2020
Evènement
BURKINA FASO, 5 ANS APRÈS L’INSURRECTION ?

Rencontre avec Smockey, rappeur et porte-parole du mouvement Balai Citoyen.
Plus de 5 ans après la révolution, un putsch manqué et une nouvelle constitution plus tard, où en est-on au Burkina Faso ? Quels sont encore les enjeux démocratiques...

Plus
... 18 décembre 2019
Evènement
RENCONTRE-RÉFLEXION : « STÉRÉOTYPES DANS LES ALBUMS ILLUSTRÉS POUR LA JEUNESSE »

RENCONTRE A L'ATTENTION PRIORITAIREMENT DES ACTEURS DE LA CHAÎNE DU LIVRE

Plus
... 18 décembre 2019
Evènement
RENCONTRE LITTÉRAIRE: DE L'INTIME À L'UNIVERSEL

Des écritures qui bousculent les clichés

RENCONTRE LITTÉRAIRE avec SAMIRA EL AYACHI et HEMLEY BOUM

Plus
... 17 octobre 2019
Evènement
RENCONTRE AVEC MONIQUE ILBOUDO : » FEMMES ET FILLES DANS LA MIGRATION »

Dans le cadre de son action « Femmes et Migrations » et en partenariat avec l’ASBL Ibirezi vy’Uburundi, CEC ONG a eu l'honneur de recevoir la romancière et militante des droits des femmes Monique Ilboudo.

Plus
... 9 octobre 2019
Evènement
LE NOUVEAU FÉMINISME LITTÉRAIRE AU MAROC

Rencontre avec Sanaa el Aji, Karima Ahdad & Fedwa Misk
En plus des riches traditions en ce qui concerne l’écriture et l’oralité, le Maroc déborde de jeunes voix non-conformistes, critiques et féministes. Cette soirée littéraire a...

Plus
... 16 septembre 2019
Evènement
DÉVOILER LES TABOUS, ÉCRIRE CONTRE LA DÉSHUMANISATION DES HOMOSEXUELS EN AFRIQUE

Des violences extrêmes rythment le quotidien des homosexuels en Afrique contemporaine : l’humiliation, les agressions physiques, le lynchage, les emprisonnements, les assassinats,… Plus de trente pays en Afrique disposent de lois ...

Plus