Coopération Culturelle

L’action culturelle et l’éducation sont aujourd’hui plus que jamais mises en avant comme levier de changement, en Afrique comme ailleurs. 

Par la coopération culturelle, CEC vise à stimuler les échanges Sud-Sud et Sud-Nord, aujourd’hui essentiels pour alimenter une réflexion de visions plurielles du monde. 

Actuellement, CEC soutient des projets de ses partenaires en RDC, en Haïti, au Rwanda et au Bénin.

En RDC, CEC soutient un projet sur l’Enseignement de l’Histoire Générale de l’Afrique

L’objectif de ce vaste programme est de pallier à un manque de connaissances des congolais de leur propre histoire et de leur continent. Le projet se veut également proposer une alternative aux enseignements de l'histoire déjà existants dont le contenu est incomplet et véhicule une histoire faussée de l’Afrique. 
Ce projet a pour but de montrer que l’Afrique, comme tous les continents, s’inscrit dans des dynamiques sociales, économiques, culturelles. Il cherche à sortir de la perspective eurocentrique à travers laquelle l’histoire est racontée aujourd’hui en RDC dans les écoles.

Concrètement, partant des Unités pédagogiques de l’Histoire générale de l’Afrique de l’UNESCO mis à disposition pour ce programme et dans le respect des engagements pris par la RDC dans la Charte pour la renaissance culturelle africaine, CEC propose de renforcer ses partenaires dans la réalisation d’une application numérique permettant l’apprentissage et la transmission de connaissance de l’Histoire du pays, au carrefour de l’Histoire du continent. Un grand nombre d’intellectuels congolais rappellent qu’il manque aux Congolais(es) trois choses pour renforcer l’exercice plein et entier de leurs droits : la connaissance de leur passé, le souci pédagogique et le partage du civisme. 

Au-delà d’un travail de mise en cohérence des contenus de l’UNESCO avec les programmes d’histoire en cours en RDC, le recours au numérique permettra d’amener l’innovation dans les méthodes pédagogiques sous toutes ses formes. 

Les cours proposés dans le cadre de ce projet se divisent en quatre grands axes: 
1/ Afrique précoloniale
2/ Esclavage et traites
3/ Colonisation et indépendances
4/ Afrique contemporaine

HAÏTI, URGENCE DE LIRE, projet mis en place avec la Direction Nationale du Livre ainsi que la maison d’édition Mémoires d’Encrier. 

Ce projet a pour ambition de donner un large accès au livre en Haïti, en faisant de chaque citoyen et de chaque citoyenne un lecteur ou une lectrice. 

La réalisation de ce projet a permis de mettre à disposition un fond constitué d’un millier d’exemplaires, dans le cadre du renforcement des bibliothèques des jeunes, des écoles, des institutions et des CLAPs. Les livres distribués sont principalement des auteurs haïtiens complétés par certains auteurs africains (les plus représentatifs). 

LITTAFCAR.ORG est un réseau de centres culturels qui, à travers le monde, partagent la mission de promouvoir les littératures d’Afrique et des Caraïbes. Ce réseau, implique aujourd’hui déjà trois autres centres situés au Bénin, au Rwanda et en Haïti, avec leurs bibliothèques respectives : les bibliothèques Monique Calixte et Katherine Dunham de la FOKAL (Port-au-Prince), la bibliothèque Nicéphore Soglo du centre Artisttik Africa (Cotonou) et l’espace Madiba d’ISHYO (Kigali)

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=j6MhOxqcT9c

Toutes les bibliothèques du réseau LITTAFCAR portent le nom de personnalités qui ont eu un rôle particulier dans la mise en avant des arts et de la culture comme élément essentiel contribuant au développement de toute société humaine. De plus, un hommage à Nelson Mandela par le biais de la bibliothèque d’ISHYO permet de célébrer l’homme et son message à portée universelle.

Toutes les bibliothèques ont été renforcées afin de devenir chacune un centre de référence en rapport aux littératures de sa sous-région, avec un point d’ancrage pour la promotion de ces littératures en Europe par l’intermédiaire de CEC et de l’espace Césaire. Le réseau permet ainsi de couvrir de grands espaces littéraires, comprenant les littératures des Caraïbes, de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique Centrale et de l’Est. Les centres ont donc pu faire d’importantes acquisitions d’ouvrages. Ces acquisitions, réalisées en collaboration avec des libraires dans chacun des pays, vont se poursuivre en fonction d’initiatives développées par les professionnels du livre sur place, tels les caravanes du livre (initiées par l’Association Internationale des libraires francophones – AILF), ou encore le développement des activités d’Afrilivres, structure de diffusion-distribution d’éditeurs francophones d’Afrique.

Par ailleurs, les centres ont répertorié les archives écrites, audio et audiovisuelles en lien avec ces littératures (interviews d’auteurs, expositions sur des mouvements littéraires, lectures etc.) dont elles disposent qui sont mises en commun sur ce site.

Des modules de formation en ligne aux littératures d’Afrique et des Caraïbes sont également mis à disposition via ce site.

Autres projets réalisés par l’organisation dans le cadre de la coopération culturelle

  • Bibliothèques et centres de lecture publiques au Sénégal, Mali et Bénin
  • Production de brochures pédagogiques interdisciplinaires pour l’enseignement secondaire au Niger (Désertification, bilharziose,  ….)
  • Equipement d’établissements d’enseignement technique pour femmes aux Comores
  • Création d’une bibliothèque à Kinshasa et production de la publication scolaire Mwana Magazine
  • Timkatec, centre d’accueil et formation technique pour les enfants des rues en Haïti