7 janvier 2020

Revolution RAP, une histoire africaine ?

Exposition itinérante et interactive réalisée par CEC en partenariat avec Congolisation et Africalia, avec le soutien de la Coopération belge au Développement, Wallonie-Bruxelles International et la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans le cadre du Festival Congolisation, CEC et ses partenaires vous attendent le 16 janvier à 18h au KVS pour le lancement de l'exposition "Révolution Rap, une histoire africaine ?" qui sera suivi d'une rencontre avec Abdoulaye Niang, socio-anthropologue, Smockey, rappeur et entrepreneur culturel et Alain Lapiower, directeur de l'asbl Lezarts Urbains. Présentation de l'exposition au KVS, quai aux Pierres de Taille, 7 à 1000 Bruxelles, du 16 janvier au 28 février, du lundi au vendredi de 10h à 19h, samedi, de 12h à 19h, fermé le dimanche.
Cec

Né dans le Bronx, le rap a pris ses quartiers aux quatre coins de l’Afrique depuis des décennies. Réapproprié par les artistes du continent, il est devenu un outil majeur de conscientisation. De Dakar à Johannesburg, de Ouagadougou à Nairobi en passant par Casablanca et Kinshasa, les rappeurs et les rappeuses sont les « haut-parleurs » de ce que beaucoup pensent tout bas. Depuis plus de trente ans, ils accompagnent les changements politiques et sociaux africains.

Qui sont ces hommes et ces femmes ? Comment s’exprime ce rap sur le continent ? Quelle est leur place dans les rapports politiques ? Quels sont leur liens avec l’Europe ? Quels sont les risques de chanter les mots, micro en main ? Le rap est-il africain ?
A partir de témoignages d’artistes, l’exposition « Révolution Rap, Une histoire africaine ? »  révèle l’existence d’un mouvement qui dépasse la simple culture de masse.