7 janvier 2020

Revolution RAP, une histoire africaine ?

Né dans le Bronx, le rap a pris ses quartiers aux quatre coins de l’Afrique depuis des décennies. Réapproprié par les artistes du continent, il est devenu un outil majeur de conscientisation. De Dakar à Johannesburg, de Ouagadougou à Nairobi en passant par Casablanca et Kinshasa, les rappeurs et les rappeuses sont les « haut-parleurs » de ce que beaucoup pensent tout bas. Depuis plus de trente ans, ils accompagnent les changements politiques et sociaux africains.
Cec

Qui sont ces hommes et ces femmes ? Comment s’exprime ce rap sur le continent ? Quelle est leur place dans les rapports politiques ? Quels sont leur liens avec l’Europe ? Quels sont les risques de chanter les mots, micro en main ? Le rap est-il africain ?
A partir de témoignages d’artistes, l’exposition « Révolution Rap, Une histoire africaine ? »  révèle l’existence d’un mouvement qui dépasse la simple culture de masse.

Avec les participation notamment de Smockey, Badi, Pitcho, Abou Mehdi, Cheikh MC, Elom20ce, Fou Malade, Joy, Killa Ace, Koba Building, Manou Gallo, Marie Daulne, Martial Pa'Nucci, Moonaya, Nash, L7a9d, Olivier Cachin, Stoggie T aka Tumi, Abdoulaye Niang, Alain Lapiower, Valsero ...